Petit nettoyage de printemps

Et oui, aujourd’hui, grand nettoyage de printemps de pas mal de choses. Tout d’abord, au niveau structure de l’établi pour le développement de solution IoT fonctionnant sur combo Flyport / Domoport (Pro) :

  • Machine Virtuelle sous Windows XP
  • Hôte sous Ubuntu ou MacOS X
    • Ubuntu étant là pour le pull automatique du git, lancement des tests puis instruction vers la machine virtuelle de charger le programme
  • Une passerelle Wifi et une GPRS fonctionnant H24

J’ai commencé l’écriture de tests un peu plus poussé avec notamment quelques alertes quand j’obtiens des trames qui ne correspondent pas à ce que j’ai dans les environs. Le dernire exemple en date : au bout de quelques heures (je n’y avais jamais prêté attention), j’obtiens des trames qui sont toutes soit :

0x01 0x01 0x01 0x01 0x01 0x01 … 0x00 0x00 0x00 0x00

ou soit

0xFF 0xFF 0xFF 0xFF 0xFF 0xFF … 0x00 0x00 0x00 0x00

 

L’amusant, c’est que le pattern aléatoire ci-dessous est soit l’un soit l’autre (c’est à dire soit que des trames ressemblant au premier soit que des trames ressemblant au second). Dans le passé, j’avais eu ce comportement avec la première génération du Domoport / Flyport (non pro) et j’avais eu recours à une simple Reset() de l’appareil. Aujourd’hui, j’ai pris le taureau par les cornes et je détecte :

  • (0x01+ | 0xFF+) 0x00{4}
  • soit 80% d’erreurs dans la trame
  • soit trames qui ne contiennent pas de 0x55 0x00

pour m’indiquer si je commence à être dans le cercle vicieux de l’UART à reconfigurer. Et ça semble plutôt bien fonctionner. Je laisse tout le côté du point 2 et 3 car je n’ai pas eu de confirmations sur la forme d’erreur (en effet, je n’ai eu que le cas du 0x01 et 0xFF mais se peut-il être qu’en fait le pattern soit 0xXX+ 0x00{4} – je ne sais pas encore… un jour peut-être 😉

En tout cas petit victoire de ce côté là. Youpi !

 

En ce qui concerne le reste : ça y est ! J’ai réparé mes outils et notamment le tournevis pour la coque du Mac Book Pro. La machine est plus ou moins nettoyées de toute sa poussière. Il ne me restera plus qu’à aller me faire changer les batteries (j’hésite à le faire moi même mais bon).

Le nettoyage s’est fait simplement avec un tournevis étoilé et … du maquillage. Petit truc sympa ces instruments de torture mais ma femme ne va sans doute pas trop me le pardonner (lui dirais-je? Sûrement, toujours intéressant de voir sa tête dans ce type de situation). Bon pour le maquillage, c’est simplement un de ces pinceaux large utilisé pour la poudre ; le problème des petits pinceaux aurait été le manque de douceur lors du passage. Le but étant d’éliminer de la poussière sur une large zone mais avec énormément de petit électronique, ce pinceau fait largement l’affaire et m’a permis d’aller nettoyer aussi le système de ventilation (petit coup de douille à pâtisserie pour faire souffle) du Mac Book Pro 2013. L’effet a été immédiat lors de la réutilisation du MBP : température -10° avec les outils de développement, plus de bruit. L’opération a été un succès !

Pour l’instant, rien de très neuf sur le front du dev 😉
Petits vidéo en préparation, un gros projet de stockage de mot de passe « local » et Open Source, projet avec les membres du Collectif Quiconces et les amis de GeekInc